The Root Book

|


Rejoins-nous !

À la Une

Rêve 🌌

Envie d'être édité dans le prochain recueil ?

Le concours de nouvelles The Root Book est toujours en cours.




Une plateforme d'écriture unique ?


  • pour écrire à plusieurs 👥
  • facilement et pour s'amuser 🎮
  • ... et pourquoi pas en participant à l'écriture d'un livre ? 📖
  • The Root Book 🌳

The Root Book facilite l'écriture collaborative

Tu veux écrire de la fiction à quatre mains, à six mains, ou même plus, facilement et sans avoir de co-auteurice ?

The Root Book est un site d'écriture collaborative unique, où n'importe qui peut participer à n'importe quelle histoire et à n'importe quel moment de l'histoire.

Quel que soit ton genre préféré - fantastique, romance, science-fiction - ta voix a sa place ici. Seule l'imagination est la limite !

La ramification des histoires

The Root Book fonctionne sur le principe d'une arborescence des chapitres : un seul prologue donne naissance à de nombreux chapitres 1, qui sont les débuts d'histoires Chaque chapitre peut avoir autant de suites que possible, et chacune de ces suites peut à son tour se diviser en de nombreuses histoires.


Image illustrant la ramification des chapitres
Image illustrant la ramification des chapitres

Il te suffit d'un pseudo et d'un email pour te mettre à écrire

Si tu as besoin d'améliorer ton écriture, tu peux relever les défis d'écriture et ainsi travailler, tout en voyant ce que les autres écrivains proposent.
Et si tu as une idée, tu peux créer ton propre défi à la suite du prologue, juste en cliquant sur la case "défi".

Beaucoup d'histoires par de nombreux auteurs

The Root Book est un site très dense, avec sa multitude d'histoires qui possèdent tous leur propre multivers. Pour t'aider à naviguer dans cet arbre géant, plusieurs outils sont à ta disposition.

L'arbre des histoires te permet de visualiser la structure de chaque histoire et de comprendre comment les différents chapitres s'articulent entre eux. C'est un excellent moyen de voir l'ensemble de l'histoire et de choisir où tu souhaites contribuer.

Notre système de tags te permet de trouver des histoires qui correspondent à tes centres d'intérêt. La page des tags. Sur chacun de tes chapitres, tu peux ajouter les tags que tu veux, même ceux que personne n'a encore utilisé !

Le Concept Unique de The Root Book

The Root Book, c'est une expérience littéraire unique que je t'invite à découvrir. Ici, la magie de l'écriture collaborative prend vie. Chaque histoire se transforme en un véritable cadavre exquis où chaque auteur apporte sa touche personnelle, pour une aventure littéraire sans pareil.

Chaque histoire possède son propre multivers !

The Root Book est porté par une association à but non lucratif, qui a pour mission de fournir un outil 100% gratuit et en ligne pour tous, afin que chacun puisse exprimer sa créativité.

Si tu es enseignant·e ou professeur et que tu souhaites utiliser notre plateforme pour ta classe, n'hésite pas à m'envoyer un message pour me poser toutes les questions. D'autres ont déjà passé le pas.

La Monnaie de l'Imagination : Les Points TRB (🌳)

Sur The Root Book, chaque action compte. Les points TRB, symbolisés par le petit arbre 🌳, sont une manière de récompenser ta participation active à la plateforme. Tu les gagnes en écrivant (que ce soit des chapitres ou des commentaires), en donnant et recevant des coups de pouce, en relevant des défis et même en faisant un don à l'association T.R.B.

Ces points ont de la valeur ! Ils peuvent te permettre d'afficher des liens vers tes réseaux sociaux, augmentant ainsi ta visibilité au-delà du site. Tu peux également proposer de nouvelles façons de les dépenser directement sur ton compte.

Nos Chiffres-Clés et des Tags

The Root Book, c'est une communauté dynamique et des histoires incroyables à découvrir.

398 auteur·rice·s inscrit·e·s
477 chapitres coécrits
195121 lectures

Voici les tags préférés sur la plateforme :
Héros (98) Fantasy (94) Concours (88) Nouvelle (73) Jdr (71)
(Si ton genre de prédilection ne s'y trouve pas, peut-être que tu devrais envisager de créer un compte pour remédier à ce problème !)

Si jamais tu es perdu, surtout n'hésite pas

Si tu as plus de questions, il existe une FAQ.

Si tu as des suggestions ou si tu rencontres des problèmes sur le site, n'hésite pas à me contacter. Je suis là pour t'aider et répondre aux demandes dans les plus brefs délais. Tu peux me contacter via le formulaire de contact.

Un site avec de fortes valeurs collaboratives

En tant qu'association, The Root Book est ouvert à de nombreuses possibilités de partenariat. Que tu sois une association, une entreprise, un blogueur ou un influenceur, nous sommes toujours ravis d'explorer de nouvelles collaborations.

Nous disposons d'un système de visibilité efficace qui peut aider à promouvoir ton travail ou ton organisation à travers notre plateforme et notre communauté d'auteurs passionnés.

Si tu es intéressé par un partenariat avec The Root Book, n'hésite pas à prendre contact via le formulaire de contact ou à l'adresse email suivante : information.the.root.book@gmail.com.


Les derniers Défis et Chapitres

Chapitre 1 : Attaque

de l'histoire Attaque
par Laurent
Début Écriture Collaboratif

Journal de bord du Capitaine Karl : entrée du 18 juillet 2348- Bon, je suis obligé de continuer à faire ces rapports stupide. Ça fait quoi… 6 ans qu'on est partit ? Je sais même plus vraiment.On a encore remisé une planète au placard. TS 800 quelque chose, je sais plus et je m'en cogne. Elle avait de bon résultats, de l'eau liquide, des continents, bonne distance à son ét…



30 lectures
0 suites

Chapitre 1 : Perspectives

de l'histoire Perspectives
par Ziplom
Concours Nouvelle Rêve

J’étais saisi par la tristesse de sa situation.Moi, je passais ma vie dans un bras de fer avec le destin, avec  pour seule arme, me semblait-il, un attrape-rêves. J’étais tout juste bon à voir ces rêves se transformer en volutes de fumée ou en de drôles de bulles de savon prêtes à éclater. Acteur ? Souvent. Perdant ? Toujours. J’étais saisi par l’absence de perspectives d…



77 lectures
0 suites

Chapitre 1 : Sous le sable

de l'histoire Sous le sable
par Shadowlight
Concours Nouvelle Rêve

Le souffle continu de la climatisation peine à maintenir une ambiance agréable. L’intérieur du 4X4 tourne à l’étuve. Aujourd’hui, les températures extérieures flirtent avec les cinquante-cinq degrés. Nous sommes dans le Rub Al-Khali, appelé à juste titre le Quart Vide, une des régions les plus inhospitalières du globe.Sous sa couche de poussière orangée, le véhicule jadis…



98 lectures
0 suites

Défi : La voix des enfants brisés

par Céline
Début Écriture Collaboratif

Donner la parole à ceux qu'on entend pasPas de fiction, que du vrai, que du fait maison,Objectif : de l'authentique, quel que soit le style de rédaction.  Donnons-la parole aux enfants brisés, violés, maltraités ou placés,Une prise de conscience collective, c'est ça le projet… Pour qu'enfin, on n'puisse plus les ignorer…. L'amour et la résilience sont vos moteurs ? Soyez …



120 lectures
3 suites

Défi : Mon ami le troll

par Angeline
Début Écriture Collaboratif

A la douce lueur de plusieurs bougies , bien nichés dans l'antre d'un vieux chêne , la famille Soulier prépare leurs couchers . La forêt de brocéliande héberge bien des secrets . Les Souliers en font partie . Mery borde Ruben et Rosy en leur déposant un doux baiser sur leurs fronts d'enfant . Au moment de franchir l…



280 lectures
0 suites

Défi : Marabout / Bout de ficelle

par Lyn
Jeu D'Écriture Shiritori Marabout

Trois p'tits chats, Trois p'tits chats,Trois p'tits chats, chats, chats, Chapeau d'paille, Chapeau d'paille,Chapeau d'paille, paille, paille, Paillasson, Paillasson,Paillasson, son, son, Somnambule, Somnambule,Somnambule, bule, bule, Bulletin, Bulletin,Bulletin, tin, tin, Tintamarre, Tintamarre,Tintamarre, mare, mare, Marabout, Marabout,Marabout, bout, bout, Bout d…



303 lectures
0 suites




Quelques Chapitres à ne pas oublier

Vous donnez un coup de poing au faux capitaine Finley, pour vous venger de cette mauvaise farce. Il hurle de douleur en se tenant la machoire, tandis que le peu de dents qui lui restaient tombent sur le sol en tiquettant, et roulent de gauche à droite selon le léger roulis du navire. -Heuuuheuuuheinhouheuu! Le vrai capitaine Finley vous donne une grande claque dans le dos en s'esclaffant : -C'est ça que j'aime voir, morveux! Faut pas se laisser faire dans la vie! Crois moi, garde cet état d'esprit, et tu vas vite monter en grade vu ce ramassis de moins que rien d'équipage! Ha! Le vieux sans dent se tient la joue en larmoyant. Vous vous rendez compte que Raymond semble s'être mystérieusement envollé. Finley reprend, rigolard : -Condé Trois dents, on va te renommer Condé Bouche bée, hahaha! Vous murmurrez : "Condé Sans dent". Finley se tourne vers vous en beuglant : -Condé Sans dent! Elle est bien bonne, petit mousse! Hahaha! On va peut-être pouvoir tirer quelque chose de toi! Vous reprennez, ragallardi : -Honhé hans hent! -Hahahaha! J'adore, moussaillon! Toi, t'es un bon! Pour la peine, tu vas prendre le poste de Honhé hans hent sur le champ! Vous le regardez un grand sourire aux lèvres, des étoiles pleins les yeux. -Tu vas être récureur en chef des cuisines! Hahahahaha! Votre sourire s'évanouit instantannément, tandis que la gueule bée de Condé Sans dent s'ouvre : -Hahahahahahaha! Finley se retourne vers le vieil édenté. -Tais toi, toi!" braille-t-il. "Moussaillon, avant de t'atteler à ta nouvelle tâche, tu me jetteras ce vieux débris par dessus bord!" vous lance-t-il en indiquant la porte de la cabine.

Chapitre 6 :
Vous donnez un coup de poing

de l'histoire
Poulpito
par Wargen
Pirate Poulpito Héros

La route serpente entre les collines verdoyantes, débouchant finalement sur Verdolle. Le village, semblable à une image figée dans le temps, s'étire sous un ciel plombé. Les maisons de pierre aux toits d'ardoise, l'église imposante, tout semble respirer une tranquillité trompeuse. Je gare ma voiture près de l'église, observant les lieux avec une appréhension croissante. Les rues sont désertes, à peine troublées par le souffle du vent. Quelques volets claquent doucement, ajoutant une touche de vie à cette scène figée. Je me dirige vers le café local, un petit établissement aux volets peints en bleu. À l'intérieur, l'ambiance est feutrée, presque oppressante. Quelques clients murmurent entre eux, jetant des regards furtifs dans ma direction. Je m'approche du comptoir, commande un café et sors le portrait-robot de Claire. — Excusez-moi, je cherche des informations sur cette femme. La serveuse, une femme d'âge moyen au visage fermé, jette un coup d'œil rapide au dessin. Ses yeux s'agrandissent légèrement avant de se détourner. — Je ne la connais pas — murmure-t-elle en s'éloignant. Je sens une tension palpable dans l'air. Un vieil homme, assis dans un coin sombre, me fixe avec une intensité troublante. Son regard perçant semble me transpercer, et un frisson d'inquiétude me parcourt. Je décide de l'approcher. — Vous semblez connaître cette femme — suggérai-je en tendant le portrait. Il me scrute, puis se lève. — Pas ici. Suivez-moi. Sans un mot de plus, il sort du café. Je le suis en silence, traversant les ruelles désertes jusqu'à un banc derrière l'église, loin des regards indiscrets. Le silence du village semble plus lourd ici, comme si les murs eux-mêmes retenaient leur souffle. — Comment vous appelez-vous ? — demandai-je, brisant le silence. Il hésite, ses yeux fuyant les miens. — Henri. Son nom sort avec une réticence palpable, comme s'il cachait quelque chose. Non, je dois être paranoïaque à cause de mon rêve. Concentrons-nous sur le plus important. — Vous connaissez cette femme ? — répétai-je, brandissant à nouveau le portrait. Henri hoche lentement la tête. — Elle s'appelle Claire — commence-t-il. — Il y a des années, elle a découvert quelque chose qu'elle n'aurait pas dû. Au point de devenir une légende locale. Son ton est grave, ses yeux scrutateurs, mais quelque chose dans son regard me met mal à l'aise. Est-ce de la sincérité ou autre chose ? Un frisson me parcourt à cette pensée. — Qu'a-t-elle découvert ? — Je n'ai pas forcément envie d'en parler... — Et vous pouvez me dire où elle vit... euh... vivait ? — Elle vivait dans un manoir à l'extérieur du village. Je sens une poussée d'adrénaline. Puis, il poursuit : — Je peux vous y emmener, mais vous devez être prêt à tout. Chaque mot résonne en moi, éveillant une méfiance grandissante. Pourquoi cet homme serait-il si désireux de m'aider ? Quelles sont ses véritables intentions ? Henri sourit, un sourire qui n'atteint pas ses yeux. Peut-être que je doute, mais je ne peux pas refuser, car une chose est claire : je dois découvrir la vérité pour comprendre mon rêve. Et l'empêcher de se produire, si ce n'est pas trop tard.

Chapitre 2 :
Ombre sur Verdolle

de l'histoire
LA FEMME TRAQUEE
par Bat.Jacl
Concours Nouvelle Rêve

La nuit semble interminable. Sûrement à cause de cette foutue lumière rouge qui donne à chaque arbre, à chaque motte de terre, à chaque rocher, une allure de film d’horreur. Et sous mon capuchon de pourpre, je dois certainement ressembler à une terrifiante criminelle sur le point de brûler le prochain village qu’elle croisera. En dépit de l’odeur sucrée dont nos doigts sont badigeonnés, la forêt a des relents de mousse, si ce n’est de pourriture. C’en est écœurant. - Ben mazette… C’en fait des choses pour seule ‘tite nuit ! lâche Herta au bout d’une bonne demi-heure de marche. Même si son intervention tombe sans réponse, entendre autre chose que le vent dans les branches a quelque chose de rassurant. Michon ne dit plus rien depuis que nous sommes partis, lui qui n’est pourtant pas avare de paroles d’ordinaire. Personnellement, je préfère compter mes doigts de pied dans ma tête, -ils ont toujours le même nombre, ce qui est bien agréable- plutôt que de réfléchir à quoique ce soit d’autre. Une petite brume nocturne s’infiltre entre nos jambes et poursuit sa course dans tout le bois ; elle s’épaissit au fur et à mesure de notre avancée, jusqu’à engloutir totalement la faible lueur de nos gâteaux. - Ça m’dit rien qui vaille, c’te purée d’pois soudaine. - Comme dans tout conte qui se respecte, il faut un élément perturbateur qui sépare les protagonistes, répond Michon. Un grand classique ! Son éloquence soudaine me file aussitôt la migraine tandis que Herta hausse les épaules, désinvolte. Toutefois, elle avait raison : ce brouillard n’annonce rien de bon, et plus nous nous enfonçons dans la forêt, plus il nous recouvre de ses vapeurs grisâtres. S'entrevoir devient une tâche toujours plus ardue, et je constate que les deux autres sont dans le même état que moi. D’une petite voix, j’appelle mes amis, les ayant perdus de vue la minute suivante. J’obtiens pour seule réponse un écho qui se répercute sur les derniers troncs distinguables. D’instinct, je décide de m’arrêter au milieu du sentier pour porter mes mains auprès de ma bouche. - MICHON ! HERTA ! Le parfum du gâteau me fait hausser le cœur, et le silence me brise les oreilles. - HERTA ! MICHON ! A ma gauche, on me répond enfin ; ce n’est ni la voix du grand dadet, ni celle de la bourrue qui me servent de compagnons d’infortune. Il s’agit plutôt d’une étrange petite mélodie, un air connu au village, de ceux qu’on chante lors des repas de fête. La chansonnette s’approche doucement de moi, et au vu de ce qui m’arrive depuis le début de cette aventure, je reste sur mes gardes, en position de défense, bien ancrée dans le sol. Mes poings se serrent, à l’image de ma mâchoire, et ma capeline dessine dans mon dos une superbe arabesque dans le vent. La voix est maintenant à moins de trois mètres… Deux mètres… Un. Au hasard, j’envoie ma main rencontrer la fine silhouette encore cachée par la brume. L’individu, pas bien grand, pousse un cri à la fois de surprise et de douleur. - Nan mais ça va pas de péter le nez des gens comme ça ! Ce ton un peu rocailleux ne m’est pas inconnu. Je baisse ma garde, les yeux pleins de repentir : - Poucet ? C’est bien toi ? Mais… Tu es porté disparu depuis au moins trois ans ! - Eden ! Je me suis juste égaré un moment… J’avais laissé des petits cailloux sur mon passage, pour m’y retrouver, mais ça n’a pas été très efficace… - Tu m’en diras tant… Espérer retrouver son chemin dans une si dense forêt s’avère mission impossible ; même Poucet, un gamin intelligent et malin, s’est fait prendre au piège. Je l’examine d’un peu plus près et constate avec inquiétude sa maigre silhouette, la crasse sur ses joues et la boue dans ses cheveux. Trois ans, c’est long, en particulier pour un petit garçon comme lui. - J’ai perdu mes amis en chemin… Tu ne les aurais pas croisés, par hasard ? Si on les retrouve, on pourrait peut-être te ramener au village. - Un soir de lune rouge ? Rentrer au village ? Crois-moi Eden, nous sommes presque plus en sécurité dans ce bois que chez nous ! La Bête rôde sûrement déjà parmi les maisons. Sans m’en rendre compte, je hoche la tête, frappée par le souvenir de cette monstruosité qui nous avait poursuivis jusque chez les Grettels. L’air se fait un tantinet plus froid, le vent me mord les jambes et les bras ; je rajuste mon capuchon sur mes épaules. - Poucet, comment as-tu fait pour survivre ici, tout seul, pendant tant de temps ? Son sourire, troué par une incisive manquante, se ternit et quelque chose dans ses yeux malicieux semble s’éteindre. Il me répond, avec une monotonie dérangeante, qu’il s’est débrouillé comme il le pouvait et qu’il s’est dégottée une grotte un peu plus loin pour dormir. - Je peux t’y emmener si tu veux ! Tu dois avoir envie de te reposer après toutes ces péripéties ! La dernière personne m’ayant dit cela quelques heures plus tôt a par la suite tenté de me transformer en festin pour son prochain goûter. Mon hésitation se fait sentir, et le jeune garçon se renfrogne. Sa moue boudeuse me rappelle celle de mes sept petits frères et sœurs ; ils doivent avoir le même âge. Je m’accroupis devant lui, essuie mes mains peintes de sucre sur ma jupe, et lui remet une mèche blonde en place derrière l’oreille. - Excuse-moi… Je suis juste inquiète de savoir ce que sont devenus Herta et Michon. Et puis, j’en ai un peu ma claque de me retrouver toute seule pour finir dans des situations catastrophiques sans le vouloir. Le bonhomme comprend et hoche à son tour la tête. Poucet amusait tout le village, avant de se perdre en forêt ; il jouait des tours à tout le monde -rien de méchant- et était d’une politesse remarquable. Tous les villageois s’accordaient pour lui prédire un avenir radieux tant il brillait de virtuosité et d’espièglerie. Un cri dans le lointain coupe notre entretien. - C’est Herta ! Il doit lui arriver une nouvelle mésaventure ! Allons à sa rencontre ! Quand je me relève, aux aguets pour retrouver ma coéquipière, je constate que Poucet ne partage pas mon état d’alerte. Au contraire, le petit se triture les mains, les yeux baissés sur la pointe de ses chaussures, bredouillant quelques mots incompréhensibles. Je l’interroge du regard, sans savoir quoi gérer en priorité : la demoiselle en détresse ou le gamin perdu depuis trop longtemps. Je me penche de nouveau vers lui, souhaitant être la plus rassurante possible. - Ne t’en fais pas, je suis avec toi maintenant. Tu rentreras avec nous, en sécurité. Ses pupilles croisent les miennes en un éclair, et ce que j’y vois me fait froid dans le dos. Le blanc de ses globes oculaires a laissé sa place à un noire intense. - Oh je ne suis pas inquiet, en trois ans, on apprend à survivre… Comme figée sur place, je ne peux m’empêcher de scruter tous les détails qui m’avaient échappé jusqu’à maintenant. Les cernes violacés, les veines sombres sur ses temps, ce regard si vide, ces dents si aiguisées, et par-dessus tout… Le sang séché qui persiste à ses commissures. - En revanche, poursuit l’étrange petit garçon, toi, tu devrais t’inquiéter davantage pour ton amie. Je fais un bond en arrière et finis parmi les feuilles mortes, les fesses une nouvelle fois par terre et le front une nouvelle fois en sueur. Poucet ne m’abandonne pas à mon triste sort ; en une respiration, doté d’une vitesse hallucinante, il vient me surplomber. Ses yeux morts plongent dans les miens, je tressaute. - Elle a dû tomber dans un de mes pièges… Mon nez commence à me piquer alors que mes ongles s’enfoncent dans la première racine qui me tombe sous la main. - C’est dommage… Elle était jolie. D’un souffle, quand le mien est coupé, il fond sur moi et je ne peux retenir un hurlement à travers la nuit.

Chapitre 6 :
Pas d'un pouce

de l'histoire
Lune sanglante
par MadBlackHands
Fantasy Chaperon Rouge Conte

L’instant d’après, le temps semble suspendu. Tel un serpent qui bondit hors de ma main, une explosion fulgurante s’étend devant moi. Autour de moi ? Une boule de feu difforme à l’allure d’un soleil en miniature s’apprête à m’engloutir. C’est une déferlante de flammes, la nature dans toute sa splendeur chaotique. Ses nuances orangées et rougeoyantes me captivent, tandis que le méthane s’embrase, crépitant et scintillant telles des milliers d’étoiles filantes. La lumière engendre des ombres tranchées, et les étincelles s’apparentent à des lucioles en folie, voltigeant dans tous les sens, chacune suivant sa propre trajectoire. Le vent chaud, alourdi de cendres et de particules brulantes, me repousse. La chaleur est presque palpable, elle écrase ma peau, cherchant à pénétrer chaque pore. Pourtant, en plein cœur de cette apocalypse, un sentiment inattendu de triomphe m’envahit. Les coins de mes lèvres s’esquissent en un sourire, trahissant une émotion d’achèvement. À peine le temps de penser : « J’ai réussi, ». Les gens pourront continuer de vivre, d’aimer, de rire. Alors que je m’apprête à fermer les yeux pour l’éternité, une vision terrifiante m’alerte. La tête de Ronan, fusionnée à ce monstre, m’observe. Il porte un sourire moqueur qui ne lui est pas habituel, comme pour se jouer de ma victoire. Quelle est cette expression sur son visage ? Où a disparu la chaleur de l'explosion ? Je cligne des yeux, essayant de démêler ce que je perçois. Des trainées bleutées ont jailli de millier de points invisibles, explosant en un feu d’artifice de motifs floraux et serpentins, occupant l’espace plus rapidement que l’explosion elle-même. Cette aura bleue s'est métamorphosée en une sphère iridescente qui contient l’incendie et l’étouffe. Les flammes, autrefois si violentes, sont à présent apaisées, dansant gracieusement. C’est d’une beauté saisissante, et pourtant, je comprends que cette magnificence cache la défaite de l’humanité. Comme un vent de mort, la chaleur oppressive laisse place à une douce fraicheur. Bordel ! Quelle technologie impressionnante… Soudain, je perçois la menace de l’araignée tout près de moi. Elle a profité de ma distraction pour fondre sur sa proie. Ses yeux abyssaux m’examinant avec intensité. Les lèvres de Ronan se contorsionnent, prononçant des paroles qui me pétrifient : — En réalité, murmure-t-il d’une voix sifflante, je suis ravi que tu sois toujours en vie, petite créature audacieuse. Tu m’as prouvé ta valeur, et je sais désormais comment tu pourras m’être bénéfique. Sans prévenir, l’être répugnant bondit sur moi avec une vélocité déroutante. Ses mandibules acérées se plantent violemment dans mon torse. La douleur est si intense, semblable à une décharge électrique parcourant tout mon corps. Elle monte en flèche, irradiant le long de ma colonne vertébrale. Mon esprit s’agite, cherchant à comprendre, à s’accrocher à une pensée, une image, un souvenir. Mais la douleur brouille tout, rend tout si distordu. Une sensation d’apesanteur m’envahit, ma vision se trouble comme plongée dans un abime. Malgré ma lutte pour garder conscience, les ténèbres me submergent.

Chapitre 4 :
Explosion

de l'histoire
Traqué
par Bat.Jacl
Horreur Araignée Fantastique

✍️ Participation à la vie du site :
Ceux qui ne meurent pas de chaud - Été 2024

Bat.Jacl est en tête de la course avec un impressionnant total de 532 🌳 !



Lyn est à ses trousses avec 291 🌳 !



Laurent fait une belle performance avec 230 🌳. Continue comme ça !



Céline et ses 214 🌳 se battent pour une place sur le podium.



Nisha atteint un score honorable de 128 🌳.


La légende raconte que les "🌳" sont des points TRB, précieux comme des carats pour un diamant sur The Root Book. Curieux de savoir comment en gagner ?
Découvrez les secrets dans les règles du jeu situées en bas de cette page.
Ton total de points TRB est visible sur ton profil, où tu peux également les utiliser pour débloquer des avantages exclusifs tels que des liens vers ton site web, tes livres ou tes réseaux sociaux.

Si tu veux découvrir les anciens classements.





Les auteur·ice·s en vogue

Ceux et celles à la limite du flood



Bat.Jacl

a publié 81 chapitres.


Wargen

a publié 63 chapitres.


Lyn

a publié 47 chapitres.

Les commentateur·euse·s



Bat.Jacl

a écrit un total de 418 commentaires.


Lyn

a écrit un total de 184 commentaires.


AudreyLys

a écrit un total de 77 commentaires.

Les semeur·euse·s de graines



Les chapitres de

Wargen

ont engendré 63 suites.


Les chapitres de

Bat.Jacl

ont engendré 63 suites.


Les chapitres de

Lyn

ont engendré 35 suites.

Inscris-toi pour rejoindre l'aventure !

Écris tes propres suites, ou vote pour tes préférences.

S'inscrire




Des valeurs qui te parlent ?
Passionné·e d'écriture collaborative ?

Tu peux nous aider à partir d'un seul euro !

Copyright © The Root Book 2024